Sur le socle commun de compétences

Le socle commun de connaissances et de compétences a été institué par la loi du 23 avril 2005 dans son article 9. Cette loi institue également le Haut Conseil de l’Éducation, dont les recommandations et avis peuvent être trouvés . Le contenu du socle commun est défini par décret le 11 juillet 2006, après la recommandation du HCE du 23 mars 2006, qui lui-même mentionne deux sources principales :

Le sens du socle et son insertion dans les débats éducatifs peut être approché grâce au rapport du HCE de 2011.

Le socle commun est évalué à l’aide du livret de compétences défini règlementairement dans le code de l’éducation.

Le changement de gouvernement en juin 2012 entraîne la démarche de refondation de l’école guidée par Vincent Peillon, ministre de l’éducation, ce qui a pour conséquence de modifier la définition législative du socle commun : version avant le 10 juillet 2013 / version après le 10 juillet 2013. Là où la première version détaillait les composantes du socle, la nouvelle version reste très générale et délègue au règlement et au Conseil supérieur des programmes l’élaboration du détail des compétences : « Les éléments de ce socle commun et les modalités de son acquisition progressive sont fixés par décret, après avis du Conseil supérieur des programmes. »

Le conseil supérieur des programmes remplace ici le haut conseil de l’éducation, qui était auparavant chargé de discuter les contenus du socle. Cette instance n’a pour le moment pas de site Internet, je m’apprête à suivre de près ses travaux. Pour plus de précisions, voir la page sur le site du ministère.

Publicités